PS - spa - Cause commune

Des logements moyens, une maison médicale qui double sa capacité et une crèche pour quarante-huit petits bouts, le tout dans une construction neuve et à haute performance énergétique. Après près de 10 ans, le projet Archiducs-sud voit le jour !
Il représente un projet essentiel pour notre commune : élargissement de l’accès à la santé pour tou.te.s ainsi que de l’offre de logements abordables et de crèches publiques ; trois enjeux majeurs pour
Watermael-Boitsfort. Et si l’architecture de ce projet est discutable tout comme l’est le choix d’un parking à ciel ouvert en intérieur d’îlot, sa réalisation et son confort intérieur sont remarquables.
Il résulte d’un partenariat entre la Commune et la Région bruxelloise et va ainsi permettre à cinquante-neuf familles à revenus moyens de s’installer dans notre Commune. Or, on le sait, Watermael-Boitsfort souffre cruellement d’un manque de logements accessibles pour permettre, entre autres, à de jeunes ménages de construire leurs premières années de vie dans notre commune.
Nous voulons saluer ici tous les acteurs qui ont porté ce projet à bout de bras pendant de longues années.
Ce projet ne peut néanmoins constituer une fin pour Watermael-Boitsfort : la maison médicale est déjà pleine, le manque de places de crèches publiques et accessibles
dans notre commune reste inquiétant et ce sont bien plus de 59 logements moyens qui sont nécessaire pour permettre à la classe moyenne de vivre chez nous. Nous
attendons du Collège qu’il s’attèle à résoudre structurellement ces problèmes.
Enfin, la question de l’aménagement du quartier au travers du PPAS doit permettre d’intégrer au mieux les nouveaux projets dans le tissus urbain existant et assurer ainsi une bonne cohabitation avec les
riverains actuels et avec les autres fonctions de celui-ci. Nous regrettons fermement que le Collège n’ait, dans ce cadre, pas choisi la voie de la co-construction avec les riverains pour réaliser cet outil. Il s’agit d’une occasion ratée de parier sur l’intelligence collective.

Martin Casier – Florence Lepoivre – Jos Bertrand

ps.png